Industrie

La nouvelle réalité des entreprises en 6 points

Par Ian Waters
| | 11 minutes de lecture

Résumé

Dans ce blog, nous examinons à quoi ressemble la nouvelle réalité entreprises aujourd'hui et ce que les équipes informatiques devraient envisager d'aller de l'avant.


L’été est à notre porte. Les jours rallongent et le soleil pointe, enfin, ses rayons. Avant de nous pencher sur ce que la saison estivale et le reste de l’année nous réservent, faisons un rapide bilan de l’année écoulée. Ces 12 derniers mois ont été totalement inédits. La pandémie qui a sévi dans le monde entier n’a épargné presque aucune entreprise. Quel dirigeant aurait pu prévoir ces bouleversements ? Pratiquement aucune équipe n’y était préparée. Notre réalité a changé. Nous avons dû adapter nos méthodes et faire entrer le télétravail dans notre quotidien. Pendant cette crise, le numérique et les plateformes ont été des ressources précieuses pour la pérennité des entreprises.

Voyons maintenant à quoi ressemble la nouvelle réalité des entreprises et comment nous y adapter.

Point no 1. Le tournant numérique pour tous

Jusqu’en 2020, nous utilisions Internet surtout pour les réseaux sociaux et les loisirs. Mais la pandémie a transformé nos usages : formation, travail, famille… tous les aspects de notre vie sont impactés par le numérique. Pour les entreprises, le confinement a joué un rôle d’accélérateur, et toutes se sont appuyées sur Internet pour résister et survivre. Quant aux collaborateurs, ils ont dû s’adapter et utiliser de nouveaux outils tels que les applications de visioconférence.

Une chose est sûre : désormais, nous devons tous monter en compétences dans le domaine du numérique. Nous devons maîtriser applications et outils pour gagner en efficacité, mais aussi pour communiquer avec tous nos interlocuteurs (clients, collègues, etc.). L’effort d’investissement en formation aux ressources numériques n’est plus seulement un atout personnel, c’est une nécessité absolue.

Point no 2. Accès à distance : la sécurité avant tout

Avec le confinement, les accès à distance sont devenus essentiels. D’après une étude Statista portant sur le mois de mars 2020, l’utilisation des VPN a augmenté de 12 % à 160 % dans le monde par rapport à février 2020. Et cette tendance ne montre aucun signe d’essoufflement. Une autre étude, menée par Cisco et Freeform Dynamics en juillet 2020, indique une multiplication d’environ 4,7 du nombre de collaborateurs en télétravail depuis le début de la pandémie. Les équipes informatiques s’évertuent à répondre à la demande soudaine d’outils de télétravail sécurisés, mais les entreprises doivent se réinventer et chercher des solutions d’accès à distance sécurisées et pérennes (VPN, secure edge, passerelles web sécurisées…) avec des outils et des services adaptés.

Point no 3. Les voyages ont-ils un avenir ?

Rien ne vaut une entrevue en chair et en os pour communiquer et collaborer, ce qui explique le rôle incontournable des voyages d’affaires dans les relations commerciales. Mais grâce aux formidables progrès technologiques, laptops, smartphones et tablettes sont désormais tous équipés d’une webcam, tandis que les applis telles que Cisco Webex facilitent largement la collaboration, les conversations et le partage de contenu à distance. 

Dans notre nouveau quotidien, nous sommes tous, en quelque sorte, devenus des réalisateurs vidéo amateurs. Les télétravailleurs échangent en « visio » avec leurs clients, leurs associés et leurs collègues, et les étudiants, de plus en plus à l’aise avec les outils collaboratifs, ont pu poursuivre leurs études à domicile. En avril 2020, Webex, la plateforme de visioconférence de Cisco, a comptabilisé 25 milliards de minutes de réunion, soit 10 milliards de plus qu’au mois de mars. Cette augmentation est, bien sûr, liée aux mesures de confinement décrétées en 2020. Ces habitudes sont désormais bien ancrées et il y a de fortes chances que, même après la levée des restrictions, les voyages d’affaires ne retrouvent pas leur niveau d’avant la pandémie.

Point no 4. Le SaaS, toujours à la pointe

L’intérêt pour le modèle SaaS, adopté depuis plusieurs années déjà, survivra à la pandémie. En 2018, le Cisco® Global Cloud Index prévoyait, données à l’appui, que « d’ici 2021, 75 % de la totalité des charges de travail cloud et des instances de calcul seront des charges en mode SaaS et des instances de calcul ». Alors que l’essor des applications SaaS ne s’est pas démenti, la pandémie a également accéléré la transition vers le cloud. D’après cette synthèse de l’étude IDC 2020 sur les investissements technologiques prioritaires de l’entreprise du futur, The Future Enterprise: The Next Normal Priorities Driving Technology Investments, « 21 % des entreprises migrent des charges de travail supplémentaires vers le Cloud public afin de surmonter des difficultés financières liées à la pandémie ». 

La simplicité d’implémentation et d’utilisation des applications SaaS et du cloud public emporte une large adhésion, amplifiée par le fait que les équipes informatiques ne peuvent plus se rendre aussi librement dans les datacenters, sur les campus ou chez les collaborateurs pour installer des applications. Pour accompagner le nouveau bureau hybride, les entreprises informatiques doivent absolument optimiser ces pivots de la productivité. 

Point no 5. L’expérience utilisateur

La pandémie et le nouveau modèle de collaboration à distance ont profondément modifié l’infrastructure des entreprises. Les applications essentielles poursuivent leur migration dans le cloud. Certaines, comme les applications de collaboration, requièrent un réseau à bande passante élevée et à faible latence pour assurer les échanges en temps réel. La même étude IDC relève que « d’ici 2023, 75 % des entreprises du classement Forbes Global 2000 se seront engagées, par choix et non par nécessité, à offrir la parité numérique à leurs employés pour leur permettre de collaborer en temps réel dans un contexte de télétravail ».

Cette évolution appelle une observation stratégique : Internet est devenu le nouveau réseau d’entreprise. Les collaborateurs en télétravail dépendent de leur fournisseur d’accès local et du réseau grand public. Or, pendant la pandémie, cette très forte dépendance à Internet et à son écosystème de fournisseurs a révélé l’extrême fragilité de l’expérience utilisateur en cas de panne de ces services. La figure ci-après illustre la panne d’un FAI local observée en 2020 depuis la plateforme ThousandEyes.  

Figure-1-Path-Visualization-ISP-Outage.png
Figure 1. Cliquez ici pour connaître les détails de la panne.

Dans cet exemple, le trafic Internet a été traité en local, à la périphérie du réseau (Edge), au plus proche des utilisateurs. Ces conditions de travail sont le quotidien des collaborateurs à distance : leur productivité et la réussite de l’entreprise dépendent totalement de l’état du réseau. C’est là qu’entre en jeu l’architecture SASE (Secure Assess Service Edge) (prononcez « sassi »). Dans ce modèle de sécurité fondé sur le cloud, un bureau local relié à Internet peut se connecter aux logiciels SaaS et aux applications hébergées dans un datacenter. Mais la nouvelle réalité dans laquelle les entreprises sont plongées exige une meilleure visibilité d’Internet et des services qu’elles mettent à disposition de leurs télétravailleurs : le SASE doit s’accompagner d’une expérience utilisateur mesurable.

Figure 2. ThousandEyes Insights with a SASE-based Architecture
Figure 2. Informations fournies par ThousandEyes avec une architecture SASE

Point no 6. Supervision : l’indispensable visibilité des applications et du réseau

Nous intégrons progressivement l’idée qu’il faut sortir des sentiers battus pour optimiser l’expérience numérique. Le modèle autrefois utilisé par les entreprises – à savoir des outils en silo pour la supervision réseau et pour celle des performances applicatives –  est aujourd'hui obsolète. Nous avons désormais besoin de corréler les informations des couches réseau et application afin de préserver le contexte lors du passage d’une couche à l’autre. AppDynamics et ThousandEyes abattent les cloisons et fournissent une vue proactive et complète de l’expérience applicative comprenant la fourniture des applications, la performance des applications et les indicateurs clés de performance (KPI) de vos métriques métier, sans distinction du lieu de connexion de vos utilisateurs.

Figure 3. Complete end-to-end visibility with ThousandEyes and AppDynamics
Figure 3. Visibilité totale des services de bout en bout assurée par ThousandEyes et AppDynamics

Conclusion

L’année 2021 n’est pas terminée, mais nous pouvons déjà tirer quelques conclusions. Nos habitudes ont changé en profondeur et le monde du travail fait face à une nouvelle réalité. Pour que nous puissions tous être et rester connectés, il faut réinventer et renforcer les réseaux d’entreprises classiques. L’adaptabilité et l’expérience utilisateur resteront les piliers essentiels pour soutenir une force de travail désormais hybride et des entreprises confrontées à des architectures applicatives de plus en plus dépendantes d’Internet.

Upgrade your browser to view our website properly.

Please download the latest version of Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

More detail